PHOTOGRAPHIE ET CINEMA

jeudi 16 mars 18 h 30

NOISY-le-SEC

Médiathèque Roger Gouhier

 

mardi 28 mars 18 h 30

MONTREUIL

Théâtre Berthelot

 

mercredi 15 mars 19 h 30

TREMBLAY-en-FRANCE

L'Odéon

 

jeudi 6 avril 18 h 30

SAINT-OUEN

Espace 1789

 

vendredi 31 mars 19 h

AULNAY-sous-BOIS
Ecole D'art Claude Monet

 

lundi 3 avril 18 h 30

PANTIN

Ciné 104

Les origines
L'invention du cinéma est étroitement liée aux progrès techniques de la photographie au cours du dernier tiers du XIXe siècle, et la première partie de cette conférence tentera de retracer la corrélation historique entre photographie et film. Les études de mouvement et la quête de la photographie instantanée d'un Eadweard Muybridge ou d'un Etienne-Jules Marey servent de base technique et déontologique à l'image cinématographique. Les inventions des frères Lumière, dans ces deux domaines, en sont exemplaires.

Une double pratique
Dans un deuxième chapitre, nous analyserons les histoires parallèles de ces deux moyens d'expression depuis la modernité des années 1920 et la célèbre exposition « Film und Foto » qui s'est tenue en 1929 en Allemagne. Après 1945, nombre de photographes/cinéastes alternent une recherche artistique entre image fixe et image en mouvement (William Klein, Robert Frank, Johan van der Keuken, Raymond Depardon). Citons ici aussi le film expérimental de Chris Marker « La jetée », œuvre cinématographique constituée principalement de photographies.

Une double réflexion
Dans la troisième partie de la conférence, nous parlerons des pratiques et des réflexions de photographes qui se référent directement au cinéma. Des artistes comme Victor Burgin ou Eric Rondepierre trouvent le matériau de leur inspiration dans le septième art lui-même.

La photographie sur l'écran
Dans un quatrième chapitre enfin, nous présenterons les réflexions cinématographiques de certains cinéastes qui ont utilisé la photographie comme sujet principal de l'un de leurs films : Alfred Hitchcock, Fenêtre sur Cour (Rear Window, 1954). Michelangelo Antonioni, « Blow up » (1966) ainsi que la nouvelle « Les Fils de la vierge » de Julio Cortázar sur laquelle le film est basé. Et enfin « Smoke » de Wayne Wang, et le texte éponyme de Paul Auster qui lui a servi de point de départ.

 

PHOTOGRAPHIE ET CINEMA

22, rue Beauséjour
77400 Pomponne
France

Tél. + Fax 00 33 (0)9 54 48 12 53

Si vous souhaitez consulter la version flash du site internet,
veuillez installer le flashplayer : télécharger